Entretien avec Romain Bresson – Responsable des équipes élites du Montpellier Triathlon

Les Championnats de France 2020 Division 1 et 2 ont débuté le week-end dernier. Réduits à 3 étapes, ces Grand Prix mettent à l’honneur les meilleurs clubs de France. Ce circuit est la référence en la matière et les athlètes du monde entier viennent participer à ces courses. La Grande-Motte Triathlon, Le Montpellier Triathlon et le Triathlon Toulouse Métropole représentent l’Occitanie !
 
C’est avec Romain Bresson, responsable des équipes élites du MAT, que nous nous sommes entretenus après la première étape à Chateauroux.
 
Bonjour Romain, tes athlètes ont-ils réussi à se remobiliser après le confinement ? Dans quel état physique général tes athlètes sont en ce début de saison ? 
 
Oui les athlètes attendaient vraiment la fin de ce confinement pour pouvoir redécouvrir pleinement leurs 3 sports préférés en extérieur, ils ont néanmoins réussi à garder une bonne forme au cours de ces semaines compliquées. 
La période depuis le déconfinement a été assez longue pour pouvoir placer de bons cycles d’entraînements (volume puis intensité), stage en altitude pour certains, qui leurs ont permis de se présenter en bonne forme sur cette première étape.
 
Chez les filles, comment vois-tu la période compétitive en D2 ? On sait que la saison 2020 n’entrainera pas de montées ou de descentes. Est-ce l’année pour prendre des risques ? En 2022 vous envisagez un maintien ? Une remontée en D1? Sur quoi l’équipe féminine peut-elle capitaliser ( point forts) et où est-ce qu’elles devront fournir des efforts (points faibles) ? Individuellement quelles sont les consignes pour cette saison ?  

Du côté des filles, l’équipe a profondément changé cette saison, nous avons eu de nombreux départs bien compensés par de belles arrivées. L’équipe progresse dans cette 2eme Division depuis maintenant 4 ans, cette saison, nous souhaitons avec les filles poursuivre cette progression afin de pouvoir jouer une montée dans un futur proche. 
L’équipe pourra cette année s’appuyer sur un collectif plus homogène et d’un autre côté les leaders vont devoir s’affirmer pour tirer l’équipe vers le haut du tableau.
Pas de consignes individuelles particulières, nous allons laisser les filles exprimer leur potentiel sur cette saison particulière pour voir ce que ça peut donner en course et avoir plus d’infos sur notre équipe.
 
 
Les grand prix de D1 se dérouleront sur 3 étapes cette année. Chez les garçons, qui se sont maintenus en D1 l’année dernière, quel est l’objectif en équipe ? Au niveau individuel pour certains ?  La mercato triathlètique a t-il battu son plein ? Des arrivées ? Des départs ?
 
En effet, cette saison s’annonce bien particulière avec 3 manches rapprochées en fin de saison.
La saison passée les garçons terminent 5eme après 2 années passées sur le podium. Nous avons cette saison l’objectif de maintenir notre place dans le TOP 5 des clubs français.
Nous avons eu un départ d’athlète d’expérience (Quentin BARREAU) cette saison pour deux arrivées de jeunes (Mateo FUCHO et Teo KATGELY) donc un mercato plutôt calme dans son ensemble.
 
 
Question bonus : si tu devais imaginer la course parfaite pour tes équipes sur la dernière étape ?
 
Difficile d’imaginer une course surtout durant cette période, nous allons prendre les courses les unes après les autres en espérant pouvoir effectuer la totalité du championnat.
Nous souhaitons que les plus jeunes puissent prendre de l’expérience sur ce championnat relevé et que nos leaders nous offrent de beaux résultats.
La dernière manche devraient se dérouler sur une format particulier car elle est couplée à la Coupe de France, un CLM par équipe réserve toujours son lot de surprises ! 
Nous avons dans notre effectif des atouts pour ce genre d’épreuve ?.
 
Nous te remercions pour cet entretien et te souhaitons bonne chance pour cette fin de saison !