Assemblée Générale Ligue

L’assemblée générale de la Ligue Languedoc Roussillon s’est déroulée le 10 janvier 2015 à Narbonne.

A cette occasion, Jean Louis GUILHOUNET a été élu Président de la Ligue Languedoc Roussillon de Triathlon jusqu’à la fin de l’olympiade.

Jean-Louis-Guilhounet2

Le mot du Président :

“Bonjour à toutes et à tous,

L’assemblée générale de la ligue du 10 janvier 2015 qui a eu lieu à Narbonne sous la houlette du Président par intérim Jean Louis GUILHOUNET, et en présence de nombreux présidents de clubs et organisateurs, c’est déroulée sous les meilleurs hospices. Les points de l’ordre du jour ont été abordés avec une grande sérénité, place a été faite aux débats et à la discussion, à l’issue de l’AG Jean Louis GUILHOUNET est élu à l’unanimité Président de la Ligue pour officier jusqu’en janvier 2017 où démarrera une nouvelle olympiade.

 Lors de son allocution le nouveau président a tout d’abord remercié Olivier PETRONIO pour son travail au sein de la ligue, puis a exprimé le souhait de voir se développer encore plus les écoles de triathlon, la pratique féminine, les formations d’arbitrage, les bf5 / bf4 ainsi que les stages jeunes. La mise en place d’une prestation chronométrage par la Ligue fut appréciée par une majeure partie de l’assistance, l’année 2015 servira de mise en place avant de développer un peu plus le concept.

Chaque commission a exposé son rapport annuel dans son ensemble très positif même si comme le faisait remarquer l’ensemble du bureau on ne peut s’endormir sur nos lauriers il faut toujours se remettre en question pour faire évoluer chaque activité.

Jean Louis GUILHOUNET « il faut que nous avancions ensembles Ligue, clubs et organisateurs pour l’avenir de notre sport, de nos jeunes mais aussi de nos organisations, à propos d’organisations, je souhaite que nous travaillions sur la possibilité de la mise en place d’une épreuve organisée par la Ligue avec le soutien des clubs qui la représentent ».

Pour ce qui est du triathlon dans notre région il est vrai que nous avons fort à faire pour être vu et entendu face aux sports collectifs ancrés depuis tant d’années comme le rugby, mais ne désespérons pas…

Il nous appartient de faire connaitre et reconnaitre ce magnifique sport qu’est le Triathlon, il faut le démystifier, faire savoir qu’il peut être pratiqué par toutes et tous chacun à son rythme et à son niveau. On nous parle de l’excellence et du haut niveau… oui bien sûr…mais je pense qu’il faut ouvrir la pratique du triathlon au plus grand nombre.

C’est du plus grand nombre qu’émergeront nos futurs champions. »

.